Galice 2005

Jeudi 27 octobre 2005. Sept jeunes promus par les Jeunesses Scientifiques de Belgique prennent la direction de la Galice, Espagne. Tout est au rendez-vous…tout sauf l’avion. Trois heures de retard et une correspondance à Madrid manquée et ils arrivent enfin sur place sous une pluie battante.

Vendredi soir. Inauguration officielle après une journée de montage et de premières rencontres. Les présentations, sous forme de conférences, s’enchaînent alors du samedi au lundi. Les sujets sont aussi variés que l’âge des participants, de l’internet aux écosystèmes sous-marins, des piles électriques exposées par Liège à la création d’une entreprise présentée par La Louvière. Le fil rouge restant l’environnement. L’exposition, qui s’apparente davantage à un congrès qu’à une expo-sciences classique, est très enrichissante malgré l’obstacle que constitue la langue. Luc, notre accompagnateur, traduit les informations qu’il réussit à comprendre et le contact avec les Espagnols est facile.

Passons ensuite aux excursions. Celles-ci, aussi fructueuses que les présentations leur apprennent les mystérieuses légendes de ce pays inconnu. La Quemada par exemple, alcool flambé réalisé en l’honneur des morts, qui soit dit en passant a carbonisé un doigt de Luc. La région est également très riche en monastères, réserves naturelles, industries et ports de pêche. La journée du lundi est passée à La Corogne.

Mais revenons à l’exposition et aux nombreuses expériences ludiques présentées en parallèle aux conférences. En vrac: la création de tourbillons, d’une sonnette, de poulies, la lévitation magnétiques, les effets d’optiques et bien d’autres. Voilà, la semaine se termine. Toujours sous la pluie…

Ce récit ne vous montre pas seulement la vie de sept jeunes scientifiques dans un pays inconnu mais aussi leurs sentiments face à l’aventure… C’est-à-dire courage, bonne humeur et émerveillement.