L’Expo-Sciences Europe 2014 à Zilina en Slovaquie

Dimanche 7 septembre 2014

5h30 – nous avons rendez-vous à l’aéroport de Zaventem. Après l’enregistrement des bagages, nos trois accompagnateurs (Antoine, Denisa et Thibaut) nous ont donné quelques consignes : être à l’heure, rester dans les zones délimitées, … A 7h30, nous embarquons à destination de Vienne en Autriche dans un avion aux couleurs des Diables Rouges, pour après rejoindre en bus, via Bratislava, le lieu de l’exposition à Zilina. Une fois arrivés, il nous restait encore les formalités d’inscription à accomplir avant de dîner.

Nous avons ensuite préparé la soirée culturelle du mardi dans une chambre, où chacun a pu donner son avis et participer aux choix musicaux et photographiques. Nous avons fait la connaissance de notre super déléguée slovaque (kamoš, ce qui signifie copain en français), Silvia, qui nous a briefé tant bien que mal en anglais.

Après le souper, nous avons profité de la soirée pour faire quelques provisions (chips, coca, …).

Lundi 8 septembre 2014

8h – tout le monde debout. Le petit-déjeuner nous est servi dans la cantine de l’université de Zilina. Tout le reste de la matinée nous était réservé pour l’installation des stands. Surprise, ils étaient particulièrement petits et en carton.

14h30 – Cérémonie d’ouverture. La parole est donnée aux officiels : présidents des associations, ministre, directrice, etc. La cérémonie nous a paru un peu longue, mais l’exposition commença juste après. Nous avons fait la connaissance de l’ambassadeur de Belgique en Slovaquie venu découvrir nos 4 projets. Il y avait peu de monde ce jour-là, nous nous sommes un peu ennuyés.

Le soir, nous en avons profité pour visiter la ville en compagnie d’un autre kamoš et manger une glace.

Mardi 9 septembre 2014

Toute la journée était consacrée à l’exposition. Beaucoup de visiteurs par rapport à la veille se sont déplacés et se sont montrés intéressés.

19h – soirée culturelle. Chaque délégation de pays était invitée à se présenter en quelques minutes, via chants, danses, musiques, et photos, sur une scène improvisée à la cantine. Nous nous étions équipés d’habits et de drapeaux noir-jaune-rouge, et nous avons distribué des chocolats belges. La soirée s’est bien passée et s’est terminée par un moment musical, qui finît à 22h30. Nous avons continué la soirée dans les chambres.

Mercredi 10 septembre 2014

Aujourd’hui, dernier jour de l’expo-sciences. Il y avait presque autant de monde que hier, mais peu de gens s’exprimaient en anglais, ce qui compliquait les explications.

A 14h, nous avons participé à un atelier de 2h sur l’agriculture, où tout le monde était invité à donner son avis et faire part de ses éventuelles inquiétudes relatives à ce domaine. C’était une manière d’échanger les idées.

Après l’atelier, pas mal de visiteurs et même d’exposants avaient quitté les lieux. Plusieurs personnes, dont des kamoš, en ont profité pour participer à une bataille de pâte à base de Maïzena. Il y en avait partout !

Par après, nous avons rangé les stands et sommes rentrés au dortoir.

Après la souper, nous avons pris le trolleybus jusqu’au centre de Zilina. Le ticket ne coûte que 50 centimes comparé aux 2,10€ de la STIB ! Vu l’heure tardive, nous avons dû chercher longtemps pour trouver un établissement ouvert. J’ai été agréablement surpris quand la serveuse nous a apporté des plaids tout doux, je commençais à avoir froid.

Sur la route du retour, nous avons craqué pour un bon kebab, également bon marché.

Jeudi 11 septembre 2014

Jour de l’excursion ! Direction le château de Strečno pour une visite guidée intéressante. Par après, nous avons découvert le fleuve en contrebas par un tour en radeau. Il pleuvinait et il faisait froid, mais on s’est quand-même amusé. On a pu pagayer un peu aussi.

    

 

18h – cérémonie de fermeture. Tous les participants, accompagnateurs, kamoš et officiels sont réunis dans un auditoire. Ont eu lieu la diffusion de la vidéo de l’ESE 2014, la remise des certificats de participation, et les remerciements.

On est rentré au dortoir sous la pluie.

Vendredi 12 septembre 2014

5h – réveil matinal très difficile à cause d’une nuit écourtée…

Le bus pour Bratislava nous attend, nous disons au revoir à tout le monde, y compris à Silvia. Deux heures plus tard, nous arrivons dans la capitale de Slovaquie où nous avons rendez-vous avec l’ambassadeur belge. Il nous offre un super hamburger artisanal et nous fait découvrir la ville.

Nous rejoignons Vienne en bus, où nous embarquons pour Bruxelles. Avant de nous quitter, nous avons pris une photo de groupe.

Conclusion

C’était un beau voyage. Tout s’est bien passé, nous avions un chouette groupe, et j’étais content que l’exposition n’était qu’une partie du voyage.

Un grand merci à tous les participants, à nos superviseurs ainsi qu’aux organisateurs de l’ESE pour cette belle expérience !

La vidéo officielle de l’ESE 2014 est disponible à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=PlaIkPENt4c

Coup de foudre pour Tula

Un coup de foudre ?

Science et moi ! Voilà le thème proposé par la maison de la laïcité de La Louvière pour le projet de concours scientifique. A la clef, un voyage à Poitiers.

Elèves de 5° de l’Athénée Royal Ernest Solvay de Charleroi , nous décidons de nous lancer dans l’aventure.
Le sujet est choisi en septembre : la foudre.

Quelques pistes sont proposées. Nous cherchons, nous nous informons ; autour du grand-père de Thomas, météorologue, nous nous réunissons, et mettons quelques idées par écrit. L’expérimentation scientifique est primordiale. Madame Anbergen, notre professeur de physique a souvent de bonnes idées… Et hop ! Le projet est en route. Le titre, « Coup de foudre ».

Qu’est-ce qu’un nuage ? Comment se forme-t-il ? Où apparait la foudre ? Qu’est-ce que la foudre ? Quels sont les dégâts provoqués par la foudre ? Pourquoi ? Faut-il en avoir peur ? Peut-on s’en protéger ? Et voilà le fil conducteur du projet qui nous mène tout droit dans le thème proposé.

Le spécialiste de la protection contre la foudre tant en Belgique qu’au niveau international, le Professeur Christian Bouquegneau, de la Faculté Polytechnique de Mons, président de la commission électrotechnique européenne de protection CENELEC – CLC TC 81X …. , auteur du livre « Doit-on craindre la Foudre ? » nous reçoit en février 2012 et nous consacre une après-midi pour expliquer certains concepts de son livre ; il nous parle de ses travaux de recherche et répond à plusieurs de nos questions. Nous sommes déjà très contents : nous considérons déjà cette rencontre comme une récompense.

Bouteilles PET et pompes servent à montrer les lois des gaz et à y fabriquer un nuage. Shampoing nacré, et encre bleue, mélangés dans de l’eau, chauffée avec une bougie, refroidie sur le dessus grâce à de la glace, montre les mouvements de convection.

Des pailles frottées avec des mouchoirs en papier pour expliquer les rudiments de l’électrostatique.

Une bobine de Ruhmkorff pour produire des éclairs ; des plaques en aluminium, des vis, pour expliquer l’effet de pointe ; de la paille de fer auquel nous mettons le feu pour montrer les dégâts, un treillis à mailles pour montrer une cage de Faraday ; une maison en lego entourée d’une cage pour parler de la protection.

Le tout agrémenté d’explications bien ficelées, nous voilà fin prêts pour participer au concours des jeunesses scientifiques de Belgique.

Le 27 avril, nous arrivons un peu stressés, mais bien à l’heure, à Tour et Taxi. Notre professeur nous avait prévenus ; il faut que le stand soit prêt, tip top à l’heure de l’ouverture : des jurys font déjà leur petit tour…

Par la même occasion, nous étions inscrits au concours « Elia Trophy » en relation avec le transport d’électricité. Qu’on ne se trompe pas : même si un coup de foudre est très puissant, il ne dure que quelques microsecondes. Si on devait faire l’effort de récupérer toute l’énergie générée par les coups de foudre touchant le sol pendant une année en Belgique, chaque habitant pourrait tout au plus faire fonctionner une lampe fluo compact pendant une heure ou deux!

Le vendredi et le samedi, les visiteurs s’amassaient autour de notre stand. Le crépitement de la bobine de Ruhmkorff attirait les curieux ; la magie des expériences opérait… Nous avions chacun une partie du projet à présenter,(même si nous connaissions tous le sujet en entier). Les présentations se faisaient par vague et souvent, nous étions tous occupés en même temps. Aucun répit! Il a fallu des litres d’eau pour étancher notre soif et le soir, nous écrasions très lourdement notre oreiller…

Toute cette énergie nous a conduits vers le premier prix d’Elia Trophy ; nous avions gagné un voyage à Londres. Et cerise sur le gâteau, il nous a été décerné le deuxième prix des JSB.

Nous attendons avec impatience le 2 juillet pour remontrer notre projet à Moscou aux Jeunesses scientifiques Europe.

Astrid Delpature, Thibaut Huyge, Amaury Lefèbvre, Mathieu Bonnaudet et Thomas Hembise

Il était une fois l’Expo-Sciences Européenne 2004 à Dresde

ESE 2004

L’ESE 2004 en chiffre
33 Pays
500 participants
184 Projets
40 Belges
16 Projets Belges
http://ese2004.milset.org

Mercredi 7 juillet 2004

Delta 20h : embarquement pour la grande aventure !

Jeudi 8 juillet

Après une nuit de car relativement calme, nous sommes arrivés à Dresde de grand matin.
Le petit-déjeuner terminé, nous avons découvert le palais des expositions et installer nos stands. Il restait encore à découvrir notre logement, une auberge de jeunesse. Chose faite, prenant notre courage à deux mains, nous nous sommes lancés à l’assaut des rues de Dresde avec armes et bagages. La bataille fut rude et pénible, mais chacun trouva son gîte. A peine arrivé que nous revoilà parti vers le palais des expositions pour commencer la présentation de nos stands.
Une passionnante conférence sur les sciences et la technologie nous a permis de prendre un peu de repos. Mais le délicieux buffet offert par l’organisation nous a vite remis d’aplomb. La soirée s’est terminée pour un groupe en une longue ballade sous la pluie (les trams nous ayant fait faux-bond) et pour les plus âgés autour d’un verre avec Antoine.

Vendredi 9 juillet

Nous avons commencé par un succulent petit déjeuner suivi du briefing quotidien (ce qui fait notre horaire pour le reste du séjour).
Journée plus calme, présentation de nos stands et formation des groupes pour les visites à l’extérieur. Le soir, nous avons visité la ville et découvert ses nombreux monuments grâce à un jeu de piste. Rejoints par les autres délégations, nous avons eu la chance de manger « un barbecue » au pavillon « japonais » et de faire plus amples connaissances par l’intermédiaire de petits jeux.

Samedi 10 juillet

Journée toujours aussi calme que la précédente. L’après-midi a été agrémentée par la préparation de notre spectacle en vue de la soirée culturelle, rubans, drapeaux, cerceaux et diabolos ont virevoltés dans les airs !
Divisés en plusieurs groupes, nous avons entamé la grande nuit des musées. 37 musés étaient accessibles mais la longueur de certaines files nous a rapidement découragés.

Dimanche 11 juillet

Expo, préparation du spectacle et début des visites organisées. Citons entre autre, le jardin botanique, la ballade découverte de la ville, le zoo et la visite d’entreprises… La soirée étant libre, nous avons « aménagé » un terrain de volleys devant le palais des expositions. Un match avec la délégation maltaise a même été organisé.

Lundi 12 juillet

Expo, visites, répétition générale, la table des matières est la même, mais le contenu changeait de jour en jour et nous permettais de découvrir plein de choses et de rencontrer plein de monde de toutes les délégations.
Le soir, après un excellent repas, s’est déroulé la soirée culturelle, chacun s’est surpassé et a dignement représenté son pays dans une ambiance de fête. Il y a eu des chants, des danses, etc.

Mardi 13 juillet

Déjà le dernier jour de notre expo.
Après avoir rangé les stands. Le soir, nous avons écouté des conférences scientifiques et eût droit à un concert dans l’université de Dresde.

Mercredi 14 juillet

Pour notre dernier jour à Dresde, après la visite d’une forteresse et une longue marche d’environ 11 kilomètres à travers la Suisse Saxonne, nous sommes arrivés dans un centre récréatif. Il y avait du sport et des activités « bricolages ». Après le repas, nous avons pu suivre une pièce de théâtre en allemand. La journée s’est clôturée par la distribution des diplômes. Rentrés à l’hôtel, nous avons commencé nos valises.

Jeudi 15 juillet

Au revoir Dresde nous ne t’oublierons pas, bonjour Berlin. Après quelques heures de route, nous sommes arrivés à destination. Notre séjour a commencé par une visite guidée de la ville. Ensuite, nous nous sommes installés à l’hôtel et avons pris un repas et avons terminé notre soirée par une partie de billard.

Vendredi 16 juillet

Notre journée a débuté par la visite du musée sur l’archéologie. Durant l’heure du midi, « shopping ballade repas » nous ont fait passer le temps. Pour l’après midi, le groupe s’est scindé en deux : le groupe « culturel » qui a été visiter un musé et le groupe « flâneur » qui a fait du shopping. Après cela, nous sommes retrouvés au musée « Check Point Charlie » consacré à l’ancien mur de Berlin.
Au cours de notre périple, nous avons pu admirer la voiture du film « Taxi ». Notre visite s’est terminée à la porte de Brandebourg qui fut le lieu de notre dernière photo de groupe. Ensuite, nous avons embarqué pour Bruxelles…

Samedi 17 juillet

Après une nuit plutôt mouvementée, nous sommes arrivés, d’abord à Liège, puis à Bruxelles. Dernier briefing, derniers échanges d’adresses et derniers au revoir. Pour montrer toute la synergie que nous avions acquis au cours de ce voyage, nous avons poussé le bus tous ensemble.

Rendez-vous aux prochaines expos pour de nouvelles aventures…