Voyage à Bratislava

L’Expo science de Bruxelles offre chaque année aux meilleurs projets la possibilité de partir en voyage dans de nombreux pays d’Europe pour participer à d’autres Expos science. Nous avons eu la chance de gagner, l’année passée un de ses prix… Et c’est ainsi qu’en ce mois de novembre, en pleine semaine d’école, nous nous sommes préparés à partir.

Ce genre de voyage renferme toujours une grande part de surprise. On s’attend à tout et en même temps à rien de spécial. On ne sait jamais vraiment ce qu’on va faire, ou bien sûr si on va aimer le faire, ni comment ça va se passer et ni si pour finir ça restera un bon souvenir. Il s’agit avant tout d’essayer d’en tirer la meilleure partie…

L’expo en elle-même fut plus particulière qu’à Bruxelles… Déjà, il y eut problème que consistait la langue, mais il y avait toujours moyen de s’arranger, que ce soit par des dessins, l’anglais évidemment, des signes assez incompréhensibles et pour les cas les plus exceptionnels, un interprète, car il y avait heureusement toujours moyen de trouver un bilingue en slovaque et anglais. L’intérêt scientifique était toujours là, et il y avait toujours des projets très intéressants, voire plus que ceux de Bruxelles. Mais c’était surtout les personnes qui représentaient la plus grande nouveauté, aussi bien les éventuels visiteurs que nos voisins de stand qui faisaient eux aussi partie de la délégation internationale, et les organisateurs de l’expo…

Car ce voyage était surtout une question de rencontres… Rencontres entre différentes personne, mais aussi cultures, modes de vie, points de vue. Et pas seulement à la fameuse et pompeuse : « cultural evening », comprenez soirée culturelle, mais tout le long du voyage… Chaperonnés tout le temps par nos chers organisateurs, de purs slovaques de Bratislava, nous observâmes une plongée assez complète dans leur monde. Nous avons eu de nombreuses sorties au restaurant, une visite guidée au centre ville et à chaque fois, on nous invita à tirer le plus grand profit de notre temps libre… Ainsi, nous avons but leur boisson nationale et préférée, du kofola (un mélange entre du coca et de la réglisse!?) mangé leurs plats locaux avec plus ou moins d’appétit, regardé leur patrimoine historique, comme le palais du président ou encore le grand château surplombant la ville, transis de froid, et bien plus encore. Sans oublier les autres membres de la délégation internationale, qu’on a au fil du temps, bien appris à connaître… Ce fut donc un voyage très agréable, qui s’est très bien passé, et dont on retiendra beaucoup je pense.

Si à la fin de cet article, vous vous dîtes que décidément, vous avez lu ce à quoi vous vous attendiez, on ne pourra pas vous répondre grand-chose… Certes ce genre de voyage se termine toujours de la même manière, et il se déroule à chaque fois pareille. On en revient inexorablement changé, enrichis, etc. Cependant, plus loin que seulement le cliché, c’est réellement une belle expérience à conseiller. Car la science, entre beaucoup de choses, a aussi le pouvoir de rassembler…

Frédéric, Andrei, Nicolas, Jie-Fang